Nous savons que l’assurance est obligatoire pour certains biens dont nous disposons. Il en est ainsi de la voiture, des deux ou 3 roues …. De manière générale, l’obligation d’assurance s’impose à tous les véhicules terrestres à moteur (VTM). Cette obligation d’assurance est prévue par la loi Badinter du 05 juillet 1985, loi sur l’indemnisation des victimes d’accidents de la circulation. L’article 1er de cette loi dispose : « les dispositions du présent chapitre s’appliquent, même lorsqu’elles sont transportées en vertu d’un contrat, aux victimes d’un accident de la circulation dans lequel est impliqué un véhicule terrestre à moteur ainsi que ses remorques ou semi-remorques, à l’exception des chemins de fer et des tramways circulant sur des voies qui leur sont propres ».

Pour ces différents véhicules terrestres à moteur, leurs propriétaires doivent souscrire une assurance responsabilité civile (RC). Cette assurance RC, dite assurance au tiers permet de réparer les dommages que le véhicule pourrait éventuellement causer aux tiers.

Qu’en est-il de l’assurance vélo ?

Le vélo n’est pas considéré comme un véhicule terrestre à moteur. Par conséquent, il n’est pas soumis à une assurance RC obligatoire.

Mais, les vélos sont toujours exposés à des risques de dégradation ou de vol. Alors, il est plus judicieux pour leurs propriétaires de souscrire une assurance. Celle-ci peut prendre la forme d’une assurance contre le vol ou d’une assurance contre la casse ou d’une assurance contre le vol et la casse.

Par ailleurs, il faut noter que certaines assurances multirisques habitation couvrent le vélo contre le vol dans la maison.

Cependant, vu le prix des vélos de plus en plus élevé et des vélos de plus en plus haut de gamme, sans oublier la récurrence des vols de vélo, nous conseillons de souscrire un contrat d’assurance spécifique.